Salle d'attente

TEKST groter lettertype kleiner lettertype

woensdag 30 april 2008 om 15:01 uur.    |    Terug naar Gedichten
Dit werk werd reeds 1157 maal bekeken.


 Salle d’attente

Ma langue
La mort ancienne, vieille de beauté
siffle
des paroles ravies
comme une bise
dans un rêve alourdi
(jamais digne de son image)

Et la vie, ma vérité épuisée
épanouie en sérénité
comme l’aube à travers la nuit
patauge dans
sa passion, l’ingrédient forcé
d’une solitude solennelle
atonique par son désir

en attendant
sa métamorphose finale dans l’oubli.
 

 

 

 




Vorige werk: Tête de veau Terug naar overzicht Le Murmure, une élégie matinale