Tête de veau

TEKST groter lettertype kleiner lettertype

woensdag 30 april 2008 om 15:02 uur.    |    Terug naar Gedichten
Dit werk werd reeds 1128 maal bekeken.


 
Tête de veau

Qui voilà?
oui, c’est lui
un vers matinal, un vers de vache,
frais qui mijotait son jus à point
dans la farandole d’un alphabet
sur la toupie de la nuit
et sur sa langue de boeuf ballotte
sa tête de veau découpée.

Qui voilà?
oui, c’est lui
le poète avec l’orgueil d’un dragon
et son acharnement désespéré.

 

 


 




Vorige werk: Mes doigts Terug naar overzicht Le Murmure, une élégie matinale Volgende werk: Salle d