Si seulement

TEKST groter lettertype kleiner lettertype

dinsdag 17 november 2015 om 14:32 uur.    |    Terug naar Gedichten
Dit werk werd reeds 768 maal bekeken.


V

Si seulement

 

Serait-il de papier, je l écrirais, le caresserais,

l’embrasserais, je soufflerais sa poussière.

 

Serait-il de verre, je regarderais à travers lui,

je pendrais dans sa vitrine, à jamais transparent.

 

Serait-il de bois, je frapperais aux portes bleues

de ses maisons solitaires.

 

Si l’amour était de glace, je le ferais fondre sur ma

langue maternelle dont de temps en temps je me libère.

 

À son visage, malgré ses mensonges, même si caché,

malgré tout, si le désir persistait, je demanderais

d’être ma demeure.

 




Vorige werk: Allez les vers ! (Coda)  Terug naar overzicht Impromptus d’automne: poésie fatiguée   Volgende werk: Un matin sans vert fauve