Abonnés absents

TEKST groter lettertype kleiner lettertype

donderdag 5 november 2015 om 10:40 uur.    |    Terug naar Gedichten
Dit werk werd reeds 563 maal bekeken.


II

 

Abonnés absents

 

Les cieux gris d’automne rampirent mes paroles

gentiment effilochées sur le chemin de ma vie où

j’étais seul avec moi-même, une île solitaire.

 

Touché par la métamorphose, j’entendais encore l’enfant

paisible. Dans les étés sans mensonges, il chantait avec  

un telle passion sa partition colorée.

 

C’est alors que, tous moyens déployés, les notes

composèrent un nouveau moment avec des abonnés absents,

l’arôme des souvenirs à peine évaporé.

 

Les sentinelles du passé me mirent  en garde tandis que

les odeurs moribondes crissaient sur les feuilles fanées.

 

 

 

 

 

 

 




Vorige werk: Nostalgie incluse Terug naar overzicht Impromptus d’automne: poésie fatiguée   Volgende werk: Déserteurs errants