VII Pour un pigeon à Montségur.

TEKST groter lettertype kleiner lettertype

maandag 30 juli 2012 om 12:50 uur.    |    Terug naar Gedichten
Dit werk werd reeds 1236 maal bekeken.


Cantique profane VII

                                     Pour un pigeon à Montségur.

Entre toi et moi, la douce saveur du matin.
Loin des coquelicots d’un plat pays
le silence creuse un bohémien.

Fatigué de ses roucoulements, sur les remparts
sa langue pendante se tait,
ses yeux fermés ne voient que l’absence.

Malgré tout il doit dormir comme ce pays dormant
où la lumière reste un verbe,
malgré tout rebel et peu bavard maintenant.


 




Vorige werk: VIII Il y a des mûriers qui meurent. Terug naar overzicht Cantiques profanes Volgende werk: VI " Au Méditeranée"