Debout

TEKST groter lettertype kleiner lettertype

zondag 12 juni 2011 om 07:56 uur.    |    Terug naar Gedichten
Dit werk werd reeds 1106 maal bekeken.



Debout

Avec des souvenirs disparus, bien éloignés, brûlés
dans le provisoire de la première lumière, ravis
maintenant sous l’abri des mots écrits.

Nulle part le chemin, la rue, la rivière.
Nulle part le tout.

Notons le crissement.
Notons que je m’avale de travers.
Notons par ailleurs que je me trouve
aussi désormais en accord avec moi-même :
un éclat de voyance.
 

 


 

Met dit gedicht werd de cyclus ’Le Murmure’ afgesloten.




 Terug naar overzicht  Volgende werk: Cymbales matinales