Poème du matin

TEKST groter lettertype kleiner lettertype

maandag 7 juli 2008 om 10:37 uur.    |    Terug naar Gedichten
Dit werk werd reeds 1189 maal bekeken.


 
Poème du matin

D’un vers tombe la nuit vers
le croissant trempé dans le café.

L’odeur papillonne dans le nez
comme le vent lève la jupette
d’une femelle en passant.

Un soupir de lait blanc fesse,
me remue de travers, la cuiller en garde
hors du pas avec du chocolat, noir de noir
des pensées.

De temps en temps je presse une bise prudente
comme chaque matin un poème masculin s’élève.

 

 


 




Vorige werk: Le murmure Terug naar overzicht Le Murmure, une élégie matinale Volgende werk: La panoplie