V L'adieu de l'Aude

TEKST groter lettertype kleiner lettertype

zondag 5 februari 2012 om 21:33 uur.    |    Terug naar Gedichten
Dit werk werd reeds 1366 maal bekeken.


Cantique profane V.

                      L’adieu de l’Aude.

De loin venue, l’eau lente murmure
dans son sommeil.

Ses bottines miroirs entre mer et terre,
entre ses dents le temps qui dure.

Ses yeux creux une muse malade
peuplés des fleurs de Baudelaire.

Son regard un pas de deux, le va-
et- vient d’entre ses paupières.

Jusqu’ à la mer l’adieu sonne, fredonne
l’adieu de l’adieu à l’adieu.

Par hasard aux ficelles d’un mot qui flotte,
il devient une parole étrangère.


 


 




Vorige werk: VI " Au Méditeranée" Terug naar overzicht Cantiques profanes Volgende werk: IV Penser à la mort.